Les origines du cigare datent de plusieurs années. Le tabac était utilisé dans le domaine de la santé, à des fins médicinales, sous forme de tabac à fumer. Il sera introduit en Europe au 17e siècle, puis fera le tour du monde. Les premières sociétés commerciales de tabac naissent alors à l’Est de l’Europe. Les cigares contemporains se développent au 18e siècle et sont fabriqués avec des feuilles de Cuba de qualité supérieure. Découvrons ensemble le périple du cigare cubain.

Les cigares cubains sont-ils réellement interdits en France ?

Les cigares cubains ne sont pas interdits en France. Il existe d’ailleurs avec Cuba un accord de réciprocité garantissant le respect des A.O.C. depuis les années 20. L’Hexagone compterait aujourd’hui le plus grand nombre de consommateurs de la marque cubaine habanos et de la Cohiba. Les amateurs estiment qu’il est plus judicieux de fumer un havane tout en sirotant du rhum de bonne qualité. Leurs arômes fusionnent en bouche et offrent un certain plaisir.

Il est cependant important de savoir que l’exploitation du tabac est un monopole d’État exercé par l’administration des douanes. Toute personne qui désire acheter ou vendre des cigares cubains en France est tenue de respecter la législation. Les revendeurs doivent obtenir l’agrément de la douane. En outre, il est interdit de fumer en lieu public et d’en vendre aux mineurs.

Côté santé, beaucoup de personnes considèrent les cigares moins dangereux. Il faut signaler que fumer des cigares a aussi des effets néfastes. La fumée contient plus de nicotine, de substances toxiques et cancérigènes. Les fumeurs présentent donc une forte dépendance et courent un risque important de maladies.

Fagot cigares cubains

Peut-on acheter des cigares cubains en France ?

Les cigares cubains sont disponibles dans le monde, dont la France. La consommation n’est pas interdite et cela ne risque pas de changer. En plus de Havane, les principales marques commercialisées sont Habanos, Partagas, Cohiba ou encore Romeo y Julieta. Il y a toutefois des limites à l’importation. La loi autorise la quantité de 50 cigares en boîte ou 23 à l’unité depuis Cuba vers la France.

Prix du cigare de Cuba

À titre indicatif, le prix des meilleurs cigares de Cuba est :

  • Montecristo n° 4 en boîte de 25 à 207 euros
  • Jarre H. Upmann Magnum 56 Edicion de 20 cigares à 828 euros

Quel que soit leur prix, les cigares cubains sont appréciés dans tous les états pour leur saveur et leur goût. Ce produit séduit par sa qualité, sa cape, sa couleur, sa texture, sa forme et ses arômes.

Cigare

Les lieux d’exploitation du cigare cubain

Il faut noter que les lieux d’exploitation des cigares cubains sont restreints, ce sont :

  • Les débits de boissons à consommer sur place,
  • Les restaurants titulaires d’une licence,
  • Les stations-service installées sur le réseau autoroutier,
  • Les établissements militaires et pénitentiaires.

Il est donc possible pour une personne en voyage en France de fumer un cigare cubain devant un verre de rhum sans risque d’avoir des problèmes avec le gouvernement ou la douane.

Enfin, l’achat de tabac à distance est strictement interdit. Ainsi même un cigare cubain acheté sur internet et acheminé par voie postale est immédiatement saisi.

Où est-ce que les cigares cubains sont-ils interdits ?

Les cigares cubains sont interdits aux États Unis depuis 1962 pour des questions politiques. Cette interdiction entre dans le cadre de l’embargo commercial décidé par le président Kennedy contre l’ile de Fidel Castro. Cependant, grâce à l’allègement prôné en 2016 par le gouvernement Obama, la douane américaine autorise son importation. Les voyageurs de retour de Cuba peuvent donc ramener en quantité raisonnable leurs produits pour une consommation personnelle.

Cette restriction connaît une évolution depuis quelques années. De 1962 à 2014, ils y sont formellement interdits. À partir de 2014, l’administration Obama autorise l’accès de produits cubains d’une valeur maximale de 100 dollars. En 2016, le contingentement est plus assoupli : seules des taxes sont appliquées au-dessus de 800 dollars d’achat.

Fumer un cigare cubain

Pourquoi les États-Unis ont-ils interdit les cigares cubains ?

La décision d’interdiction remonte à plusieurs années. Un embargo commercial est imposé au pays de Fidel Castro qu’il considère comme un ennemi politique. Cet embargo a donc pour but d’affaiblir l’économie et la puissance financière cubaine qui repose sur cette activité. Il profite aux sociétés de cigares dominicains, du Honduras, de l’Équateur et du Nicaragua. Washington ne semble pas prêt à lever l’embargo sur ce pays.

Quand ce désamour entre Cuba et les États-Unis verra-t-il le bout du tunnel ? Personne ne pourrait le dire avec exactitude et cela laisse un goût amer aux consommateurs. Récemment, Cuba a accusé les États-Unis du vol de sa célèbre marque de cigares Cohiba. Une commission fédérale américaine aurait accordé le nom de la marque à l’entreprise américaine Général Tobacco. Pourtant, celle-ci serait en conflit avec La Havane depuis plus d’une décennie.

Cependant, des mesures spécifiques sont appliquées au Canada. Cet état permet à tout adulte de disposer de 50 cigares de Cuba dans ses bagages, de retour de voyage. Cette quantité est autorisée à titre d’exemption personnelle, en franchise de droits et de taxes. Dans tous les cas, le marché du cigare aux feuilles cubaines ne s’arrêtera pas de sitôt.